MAL DE L’HOMME la colonne vertébrale le disque intervertébral les causes du mal de dos les conséquences
Les     premières     années     de     sa     vie     l'enfant conserve   toute   sa   souplesse   originelle   et   adopte instinctivement   les   postures   aptes   à   ménager   sa colonne        vertébrale.        Les        changements permanents   entre   les   différents   positionnements corporels     sont    normaux    chez    les    enfants    et trouvent   leur   origine   dans   leurs   besoins   vitaux de bouger . C'est   seulement   vers   l'âge   de   cinq   ans   (l'âge   ou la     courbure     caractéristique     de     la     colonne vertébrale    se    forme    en    S)    qu'il    commence    à imiter    les    positions    et    attitudes    des    adultes. C'est   alors   qu'il   faut   veiller   à   ce   qu'il   ne   prenne pas   de   mauvaises   habitudes.   Or   pour   beaucoup de parents l'éducation se résume ainsi : -   Tiens   toi   droit   et   redresse   la   tête   :   tu   vas   avoir mal au dos . - Ne te balances, pas tu vas casser la chaise. -   Ne   mets   pas   les   coudes   sur   la   table,   ce   n'est pas poli. -    Arrête    de    gesticuler    comment    veux    tu    te concentrer ? Qui   d'entre   nous   n'à   pas   entendu   son   père   ou   sa   mère   le   ou   la   reprendre.   Pourtant   le   mouvement   répond   à   des   besoins   de   développement   corporel   psychique et émotionnel. Le   manque   de   mobilité   est   souvent   un   facteur   décisif   donnant   naissance   à   un   dysfonctionnement   de   croissance.   Interrogés   :   les   adolescents   reconnaissent que   les   douleurs   dorsales   arrivent   en   deuxième   position,   juste   derrière   le   mal   de   tête   mais   avant   le   mal   de   ventre.   Ce   constat   na   rien   de   surprenant   quand   on sait   que   chaque   jour   nous   inclinons   en   moyenne   1500   à   2000   fois   notre   dos,   mais   malgré   cela   on   n'y   prête   pas   attention.   Le   dos   est   souvent   négligé   par rapport à d'autres parties du corps et ne prend une existence réelle qu'au moment où apparaissent les douleurs
Alors   que   le   corps   humain   à   été   conçu   pour   bouger,   après   4   millions   d'années   d'évolution   l'homme   n'est   toujours   pas   parfaitement   adapté   à   sa   position verticale . Le sera-t-il un jour ? L'homme   du   21éme   siècle   est   de   plus   en   plus   sédentaire   passant   une   grande   partie   de   son   temps   assis .   Plus   le   monde   bouge   plus   l'homme   se   sédentarise. Le   manque   d'exercice   est   une   caractéristique   de   notre   époque.   Déplacements,   loisirs,   repas,   travail   s'effectuent   assis .   L'homo   erectus   (l' homme   debout    dont la   colonne   vertébrale    exprime   la   notion   de   verticalité)   à   muté   en   homo   sedans   (l' homme   assis )   et   nous   sommes   entrés   par   voie   de   conséquence   dans   l'ére de   la   pathologie   posturale. Au   travail,   assis   derrière   un   poste   d'accueil,   une   caisse,   un   bureau,    nous   sommes   contraints   à   des   postures   fixes   devant   faire   face à   un   travail   soutenu   sans   pauses   ni   alternances,   des   mouvements   répétitifs   et   monotones   du   travail   sur   écran   par   exemple,   des   mauvaises   habitudes,   le   tout couronné par un mobilier trop souvent inadapté , non réglable ou mal ajusté.  

De l’HOMO-ERECTUS à l’HOMO-SEDANS

Le mal de dos

n'a   pas   une   cause   unique   mais   au   contraire   il   est lié    à    de    nombreux    facteurs    pouvant    s'associer avec     les     années     jusqu'au     jour     où     un     faux mouvement suffit pour déclencher un lumbago.  

1- Parmi les causes on peut citer :

  -       Fragilité       présente       dès       la       naissance (malformation) -    Périodes    de    la    vie    (adolescence-grossesse    et accouchement, vieillissement) - Chocs et traumatismes (sport travail) - Vibrations (voiture engins de chantier) -      Contraintes      répétées      (port      de      charges, mouvements répétitifs et monotones) -   Mauvaises   postures   prolongées   ( position   assise   avachie, tendue ou crispée) -   Le   manque   de   pause   et   d'alternance   dans   les tâches - Arthrose (au niveau du cartilage) - Ostéoporose au niveau osseux  

2- A ces causes s'ajoutent souvent des facteurs agravants:

  - Le stress (personnel ou professionnel) - Les chocs psychologiques suivis parfois de dépression. - Le manque d'exercice physique caractéristique de notre époque, - La surcharge pondérale généralement associée à un relâchement de la sangle abdominale -   Le   tabac   :   on   constate   une   dégénérescence   discale   chez   de   nombreux   gros   fumeurs   qui   laisse   penser que la cigarette a une part de responsabilité, d'autant que l'abus de tabac est souvent lié au stress. - Alimentation déséquilibrée - Agression climatique (froid, humidité, courant d'air) - Champs perturbateurs - Fatigue - Insuffisance respiratoire
Actuellement    le    travail    informatique     prédomine, l'utilisateur   a   une   main   sur   la   souris,   l'autre   sur   le clavier    et    l'oeil    rivé    sur    l'écran;    les    bras    non soutenus .      Cette      posture      est      potentiellement génératrice      de      fatigue,      de      démotivation      et d'accroissement        des        TMS        générant        de l'absentéisme et une baisse de la productivité.

Les Causes

Nos Solutions au mal de dos
Mobilier Ergonomique et Dynamique
Les   premières   années   de   sa   vie   l'enfant   conserve   toute   sa   souplesse originelle   et   adopte   instinctivement   les   postures   aptes   à   ménager   sa colonne   vertébrale.   Les   changements   permanents   entre   les   différents positionnements   corporels    sont   normaux   chez   les   enfants   et   trouvent leur origine dans leurs besoins vitaux de bouger . C'est    seulement    vers    l'âge    de    cinq    ans    (l'âge    ou    la    courbure caractéristique     de     la     colonne     vertébrale     se     forme     en     S)     qu'il commence   à   imiter   les   positions   et   attitudes   des   adultes.   C'est   alors qu'il   faut   veiller   à   ce   qu'il   ne   prenne   pas   de   mauvaises   habitudes.   Or pour beaucoup de parents l'éducation se résume ainsi : - Tiens toi droit et redresse la tête : tu vas avoir mal au dos . - Ne te balances, pas tu vas casser la chaise. - Ne mets pas les coudes sur la table, ce n'est pas poli. - Arrête de gesticuler comment veux tu te concentrer ? Qui    d'entre    nous    n'à    pas    entendu    son    père    ou    sa    mère    le    ou    la reprendre. Pourtant    le    mouvement    répond    à    des    besoins    de    développement corporel psychique et émotionnel. Le    manque    de    mobilité    est    souvent    un    facteur    décisif    donnant naissance    à    un    dysfonctionnement    de    croissance.    Interrogés    :    les adolescents    reconnaissent    que    les    douleurs    dorsales    arrivent    en deuxième   position,   juste   derrière   le   mal   de   tête   mais   avant   le   mal   de ventre. Ce   constat   na   rien   de   surprenant   quand   on   sait   que   chaque   jour   nous inclinons   en   moyenne   1500   à   2000   fois   notre   dos,   mais   malgré   cela   on n'y    prête    pas    attention.    Le    dos    est    souvent    négligé    par    rapport    à d'autres    parties    du    corps    et    ne    prend    une    existence    réelle    qu'au moment où apparaissent les douleurs
Alors   que   le   corps   humain   à   été   conçu   pour   bouger,   après   4   millions d'années   d'évolution   l'homme   n'est   toujours   pas   parfaitement   adapté à sa position verticale . Le sera-t-il un jour ? L'homme   du   21éme   siècle   est   de   plus   en   plus   sédentaire   passant   une grande   partie   de   son   temps   assis .   Plus   le   monde   bouge   plus   l'homme se sédentarise. Le    manque    d'exercice    est    une    caractéristique    de    notre    époque. Déplacements,     loisirs,     repas,     travail     s'effectuent     assis .     L'homo erectus   (l' homme   debout    dont   la   colonne   vertébrale    exprime   la   notion de    verticalité)    à    muté    en    homo    sedans    (l' homme    assis )    et    nous sommes   entrés   par   voie   de   conséquence   dans   l'ére   de   la   pathologie posturale. Au   travail,   assis   derrière   un   poste   d'accueil,   une   caisse,   un   bureau,   nous   sommes   contraints   à   des   postures   fixes   devant   faire   face   à   un travail     soutenu     sans     pauses     ni     alternances,     des     mouvements répétitifs    et    monotones    du    travail    sur    écran    par    exemple,    des mauvaises   habitudes,   le   tout   couronné   par   un   mobilier   trop   souvent inadapté , non réglable ou mal ajusté.  

De l’HOMO-ERECTUS à l’HOMO-SEDANS

Le mal de dos

n'a   pas   une   cause   unique   mais   au   contraire   il   est   lié   à   de   nombreux   facteurs pouvant   s'associer   avec   les   années   jusqu'au   jour   où   un   faux   mouvement suffit pour déclencher un lumbago.  

1- Parmi les causes on peut citer :

  - Fragilité présente dès la naissance (malformation) -      Périodes      de      la      vie      (adolescence-grossesse      et      accouchement, vieillissement) - Chocs et traumatismes (sport travail) - Vibrations (voiture engins de chantier) -     Contraintes     répétées     (port     de     charges,     mouvements     répétitifs     et monotones) -    Mauvaises    postures    prolongées    ( position    assise     avachie,    tendue    ou crispée) - Le manque de pause et d'alternance dans les tâches - Arthrose (au niveau du cartilage) - Ostéoporose au niveau osseux  

2- A ces causes s'ajoutent souvent des facteurs agravants:

  - Le stress (personnel ou professionnel) - Les chocs psychologiques suivis parfois de dépression. - Le manque d'exercice physique caractéristique de notre époque, -   La   surcharge   pondérale   généralement   associée   à   un   relâchement   de   la sangle abdominale -   Le   tabac   :   on   constate   une   dégénérescence   discale   chez   de   nombreux gros   fumeurs   qui   laisse   penser   que   la   cigarette   a   une   part   de   responsabilité, d'autant que l'abus de tabac est souvent lié au stress. - Alimentation déséquilibrée - Agression climatique (froid, humidité, courant d'air) - Champs perturbateurs - Fatigue - Insuffisance respiratoire
Actuellement     le     travail     informatique      prédomine, l'utilisateur   a   une   main   sur   la   souris,   l'autre   sur   le clavier     et     l'oeil     rivé     sur     l'écran;     les     bras     non soutenus .      Cette      posture      est      potentiellement génératrice      de      fatigue,      de      démotivation      et d'accroissement   des   TMS   générant   de   l'absentéisme et une baisse de la productivité.

Les Causes du mal de dos

Nos Solutions au mal de dos
Mobilier Ergonomique et Dynamique
01 43 45 02 02