background head entête videos menu conseils services personnalisés menu mal de dos menu nos magasins menu contacts vepi logo Mal de Dos Menu Menu des Produits
La colonne vertébrale : une belle mécanique qu'il faut protéger   Vue de face la colonne vertébrale est un empilement rectiligne de 24 vertèbres, représentant un mât creux à la fois rigide et souple, haubané par des centaines de muscles. Par contre de profil on constate qu'elle représente une sorte de S (tel une tôle ondulée) grâce à la superposition de courbures alternées. Chaque vertèbre est reliée à sa voisine en avant par un disque (système d'amortisseur) reposant sur le corps vertébral et en arrière par deux petites articulations postérieures maintenues par de puissants ligaments qui se tendent et se rétractent pour accompagner le mouvement.  
Une vertèbre est comparable à un trépied assurant une bonne stabilité. Le tout est animé par des centaines de muscles dont le rôle est double à la fois stabilisateur et moteur
- Notre dos est constamment sollicité pour se lever, s'asseoir, se pencher, porter, se tourner… Chaque jour nous nous inclinons en moyenne 1500 à 2000 fois. - La colonne vertébrale doit assurer des fonctions relativement contradictoires , être solide et mobile à la fois. - L'ensemble vertèbres, disques intervertébraux, ligaments musculature de soutien doit fonctionner de manière parfaitement coordonnée.

A QUOI SERVENT LES COURBURES DU DOS ?

  La    colonne    vertébrale    est    conçue    pour    être    érigée, l'alternance   de   ces   courbures   donne   une   plus   grande solidité   à   la   colonne   vertébrale   dans   son   ensemble   ;   elle participe   également   à   notre   stabilité,   à   notre   équilibre   en position   debout.   Si   la   colonne   vertébrale   était   droite   et rigide,    nous    aurions    grand    peine    à    maintenir    notre stabilité,    laquelle    pour    se    maintenir    nécessite,    bien entendu,    des    muscles    de    posture    en    bon    état.    La courbure       lombaire       est       particulière       dans       son fonctionnement.    Elle    supporte    la    majeure    partie    du poids   du   corps.   C'est   donc   la   courbure   qui   travaille   le plus,   très   sollicitée   dans   tous   les   mouvements   de   flexion et   de   rotation.   C'est   la   région   de   la   colonne   vertébrale   à la    fois    la    plus    puissante    et    ceci    explique    que    les vertèbres    lombaires    sont    plus    volumineuses    que    les vertèbres   dorsales   et   cervicales,   la   plus   sollicitée   mais également la plus menacée.

ASSISE STATIQUE : RISQUE AU NIVEAU

MUSCULAIRE

  La    contraction    isométrique    du    système    musculaire visant   à   maintenir   une   position   prolongée   entrave   la circulation   sanguine   dans   les   muscles   et   les   tissus   péri- articulaires,    du    fait    de    la    striction    permanente    des vaisseaux   sanguins   (pression   exercée   par   les   fibres   - musculaires).   Le   tissu   musculaire   se   charge   de   toxines, qu'il   ne   peut   évacuer   normalement,   devient   douloureux et par réaction réflex forme une contracture
La     colonne     vertébrale     est animée   par   les   muscles   dont le   rôle   est   double   :   À   la   fois stabilisateur et moteur. On      peut      donc      comparer L'empilement   des   Vertèbres   à un    mât    de    navire    dont    Les haubans   sont   remplacés   par les muscles

Selon le docteur Jean Yve Maigne

«   Pour   attacher   les   vertèbres   les   une   aux   autres,   outre   le   disque   il   y   a   des   ligaments   solides   des   muscles   disposés   tout   autour   de   la   colonne   comme   un   manchon,   et d'autres   muscles   attachant   la   colonne   aux   épaules   et   au   bassin.   Les   premiers   relient   les   vertèbres    entre   elles,   ils   sont   épais.   Les   seconds   attachent   les   vertèbres   aux ceintures, plus fins que les premiers, leurs actions est en tout point comparable à l'haubanage du mât d'un navire. Ils contribuent à la verticalisation du dos. En   cas   d'anomalie   vertébrale,   ces   muscles   peuvent   se   contracter   tout   autour   de   la   colonne   et   devenir   spasmés   et   douloureux.   Ils   peuvent   aussi,   lorsque   l'on   conserve trop   longtemps   une   position   mal   équilibrée    (assis   tête   penchée   en   avant   par   exemple)   se   fatiguer   et   être   le   siège   de   contractures.   Et   la   femme   est   défavorisée   car   ses muscles   sont   moins   puissants   que   ceux   de   l'homme.   »   La   grande   fréquence   des   douleurs   cervico-dorsales   chez   la   femme   est   une   réalité   (2   fois   plus   pour   la   femme   que pour l'homme). On peut citer 3 causes principales : - La musculature qui soutient la tête est moins volumineuse et moins puissante chez la femme - Les femmes en font plus : la double journée des femmes n'est pas un mythe. Si le travail au bureau  peut parfois surmener la musculature de la colonne vertébrale les travaux ménagers sont tout aussi nocifs. - Le stress : les femmes y seraient plus sensibles. Alors si vous êtes une femme stressée, attention aux maux de dos !
Video

La Colonne Vertébrale

drapeau Anglais drapeau français Nos Solutions au mal de dos
background head entête vepi logo Mal de Dos Menu
La colonne vertébrale : une belle mécanique qu'il faut protéger   Vue de face la colonne vertébrale est un empilement rectiligne de 24 vertèbres, représentant un mât creux à la fois rigide et souple, haubané par des centaines de muscles. Par contre de profil on constate qu'elle représente une sorte de S (tel une tôle ondulée) grâce à la superposition de courbures alternées. Chaque vertèbre est reliée à sa voisine en avant par un disque (système d'amortisseur) reposant sur le corps vertébral et en arrière par deux petites articulations postérieures maintenues par de puissants ligaments qui se tendent et se rétractent pour accompagner le mouvement.  
Une vertèbre est comparable à un trépied assurant une bonne stabilité. Le tout est animé par des centaines de muscles dont le rôle est double à la fois stabilisateur et moteur
- Notre dos est constamment sollicité pour se lever, s'asseoir, se pencher, porter, se tourner… Chaque jour nous nous inclinons en moyenne 1500 à 2000 fois. - La colonne vertébrale doit assurer des fonctions relativement contradictoires , être solide et mobile à la fois. - L'ensemble vertèbres, disques intervertébraux, ligaments musculature de soutien doit fonctionner de manière parfaitement coordonnée.

A QUOI SERVENT LES COURBURES DU DOS ?

  La   colonne   vertébrale   est   conçue   pour   être   érigée,   l'alternance   de   ces courbures donne une plus grande solidité à la colonne vertébrale dans son ensemble   ;   elle   participe   également   à   notre   stabilité,   à   notre   équilibre   en position debout. Si   la   colonne   vertébrale   était   droite   et   rigide,   nous   aurions   grand   peine   à maintenir    notre    stabilité,    laquelle    pour    se    maintenir    nécessite,    bien entendu,   des   muscles   de   posture   en   bon   état.   La   courbure   lombaire   est particulière   dans   son   fonctionnement.   Elle   supporte   la   majeure   partie   du poids du corps. C'est   donc   la   courbure   qui   travaille   le   plus,   très   sollicitée   dans   tous   les mouvements    de    flexion    et    de    rotation.    C'est    la    région    de    la    colonne vertébrale   à   la   fois   la   plus   puissante   et   ceci   explique   que   les   vertèbres lombaires     sont     plus     volumineuses     que     les     vertèbres     dorsales     et cervicales, la plus sollicitée mais également la plus menacée.

ASSISE STATIQUE : RISQUE AU NIVEAU MUSCULAIRE

  La   contraction   isométrique   du   système   musculaire   visant   à   maintenir   une position   prolongée   entrave   la   circulation   sanguine   dans   les   muscles   et   les tissus   péri-articulaires,   du   fait   de   la   striction   permanente   des   vaisseaux sanguins (pression exercée par les fibres -musculaires). Le    tissu    musculaire    se    charge    de    toxines,    qu'il    ne    peut    évacuer normalement,    devient    douloureux    et    par    réaction    réflex    forme    une contracture
La     colonne     vertébrale     est animée   par   les   muscles   dont le   rôle   est   double   :   À   la   fois stabilisateur et moteur. On      peut      donc      comparer L'empilement   des   Vertèbres   à un    mât    de    navire    dont    Les haubans    sont    remplacés    par les muscles

Selon le docteur Jean Yve Maigne

«   Pour   attacher   les   vertèbres   les   une   aux   autres,   outre   le   disque   il   y   a   des ligaments   solides   des   muscles   disposés   tout   autour   de   la   colonne   comme   un manchon,   et   d'autres   muscles   attachant   la   colonne   aux   épaules   et   au   bassin. Les   premiers   relient   les   vertèbres    entre   elles,   ils   sont   épais.   Les   seconds attachent    les    vertèbres    aux    ceintures,    plus    fins    que    les    premiers,    leurs actions   est   en   tout   point   comparable   à   l'haubanage   du   mât   d'un   navire.   Ils contribuent à la verticalisation du dos. En   cas   d'anomalie   vertébrale,   ces   muscles   peuvent   se   contracter   tout   autour de   la   colonne   et   devenir   spasmés   et   douloureux.   Ils   peuvent   aussi,   lorsque l'on   conserve   trop   longtemps   une   position   mal   équilibrée    (assis   tête   penchée en   avant   par   exemple)   se   fatiguer   et   être   le   siège   de   contractures.   Et   la femme   est   défavorisée   car   ses   muscles   sont   moins   puissants   que   ceux   de l'homme.    »    La    grande    fréquence    des    douleurs    cervico-dorsales    chez    la femme   est   une   réalité   (2   fois   plus   pour   la   femme   que   pour   l'homme).   On   peut citer 3 causes principales : -    La    musculature    qui    soutient    la    tête    est    moins    volumineuse    et    moins puissante chez la femme -   Les   femmes   en   font   plus   :   la   double   journée   des   femmes   n'est   pas   un mythe. Si   le   travail   au   bureau    peut   parfois   surmener   la   musculature   de   la   colonne vertébrale les travaux ménagers sont tout aussi nocifs. -   Le   stress   :   les   femmes   y   seraient   plus   sensibles.   Alors   si   vous   êtes   une femme stressée, attention aux maux de dos !

La Colonne Vertébrale

Nos Solutions au mal de dos