background head
entête
fond background Philosophie VEPI Menu Menu des Produits

3 Une bonne hygiène de vie

  L'activité   physique   stimule   le   développement   cérébral,   n'hésitez   pas   à   rompre   avec   une   attitude   du   corps   tenu   trop   longtemps   pour   bouger,   vous   étirer,   ou marcher. En effet la marche replace les idées, recadre, favorise la mémorisation. C'est le mouvement qui soigne car c'est par le mouvement que le muscle se répare et s'entretient. Il   n'existe   pas   de   gymnastique   spécifique.   Tous   les   mouvements   de   la   vie   quotidienne   sans   forcer   peuvent   être   pratiqués   et   sont   bénéfiques.Aucun   sport n'est contre indiqué si il est pratiqué dans les règles, à condition de commencer par un échauffement progressif. Toutefois   si   vous   souffrez   d'une   fragilité   lombaire   il   est   conseillé   d'éviter   les   sports   nécessitant   des   mouvements   forcés   ou   présentant   des   dangers   de traumatisme   important.   (Squash,   ski   hors   piste…)Une   activité   physique   légère   et   régulière   telle   que   la   marche,   le   cyclisme,   la   brasse   ou   la   gymnastique aquatique, l'équitation, permettent de faire travailler en endurance un bon nombre de muscles.     Le moblier doit être adapté et l'utilisateur éduqué, pour obtenir un résultat optimal.   Lors   du   choix   d'un   nouveau   siège,   d'une   nouvelle   literie,   ou   de   tout   autre   mobilier,   l'ergodynamicien   prend   le   temps   d'observer   méthodiquement,   et attentivement: - notre dynamique corporelle. - nos points douloureux. - nos habitudes. - nos besoins.   Afin d'offir: -   Le   mobilier,   et   accessoires   de   confort   les   plus   adaptés   à   notre   demande   du   moment   et   à   venir   parmi   la   sélection   des   produits   VEPI   (   ergonomiques   ou ergodynamiques.) - Le conseil personnalisé pour corriger les erreurs de postures, et favoriser un mieux être permanent. Il est donc essentiel de pouvoir essayer et comparer différents produits et solutions, en situation, accompagné d'un conseillé averti.   En conculsion, seul le corps pourra valider objectivement sa solution bien-être.   Mobilier adapté / utilisateur éduqué = résultat optimal Le mobilier dialogue avec l'utilisateur Mobilier adapté / utilisateur non averti = résultat aléatoire l'utilisateur ne communique pas avec le mobilier Mobilier inadapté / utilisateur éduqué = résultat aléatoire Le mobilier ne communique pas avec l'utilisateur Mobilier adapté / utilisateur non averti = résultat critique Le mobilier et l'utilisateur ont rompu tout dialogue   Reconquérir   la   liberté   du   corps   pour   libérer   l'esprit   L'humanité   urbanisée   a   créée   l'homo   sedans.   Assis   8   heures   par   jours   à   un   bureau   en   situation   de travail intensif le travailleur oublie son corps, l'esprit est focalisé sur les tâches à effectuer et met à l'écart le corps et ses souffrances. On   estime   que   l'on   accorde   96%   d'attention   au   travail   pour   seulement   4%   d'attention   au   corps   de   plus   la   répétition   inlassable   des   mêmes   gestes   mortifie   le corps   et   aliénie   l'esprit.   Certes   la   douleur   est   une   façon   de   vivre   son   corps   (culture   judéo-chrétienne),   mais   si   nous   ne   voulons   pas   assister   à   une dégradation   constante   des   conditions   de   travail   dans   une   société   où   production   et   rentabilité   priment,   il   est   nécessaire   de   reconquérir   le   corps,   trop souvent considéré comme «corps machine», pour améliorer son état physique et mental. Si   l'animal   vit   son   corps,   nous   humains   avons   à   le   reconquérir.Notre   corps   est   intuitif,   nous   devons   apprendre   à   écouter   ce   qu'il   nous   dit.   Sans   le   corps l'esprit ne peut pas s'exprimer. Il doit donc y avoir une circularité entre le corps et la tête afin de retrouver l'harmonie corps esprit.
                                                                  L'ergodynamie   telle   que   nous   l'entendons   est   une   démarche   globale   qui   reconsidère   votre corps à tout âge et qui le place au centre de toute choses. Si   vous   souhaitez   améliorer   votre   confort   de   vie   ou   prévenir   de   manière   efficace   des problémes   physiques,   votre   environnement   matériel   est   à   prendre   en   considération,   que   ce soit au travail, dans les transports ou à votre domicile. Pour Vépi, l'ergodynamie est aussi une aide orthopédique pour mieux vivre le handicap.

De l'ergonomie passive à l'ergonomie Active:

  L'ergonomie     analyse     de     manière     essentiellement     séquentielle     le mouvement    pour    identifier    le    geste.    Les    solutions    ergonomiques tendent   donc   à   définir   une   ou   des   solutions   universelles   «   dites   idéales »   maintenant   le   corps   dans   une   attitude   plutôt   passive.   Le   corps   est vécu par l'objet. L'ergodynamie   quand   à   elle   considère   qu'on   ne   peut   pas   se   limiter   à   de simples   postures   aussi   bonnes   soient   elles.   Il   est   impératif   de   prendre en   compte   la   dynamique   corporelle   permanente;   ainsi   le   corps   vit   avec l'objet. Chaque   corps   est   différent   et   s'exprime   à   sa   manière.   Il   n'existe   donc pas   de   position   assise,   debout,   allongée   idéale,   notre   corps   a   besoin   de s'exprimer    à    tout    instant.    La    meilleure    position    est    par    conséquent toujours   la   suivante.   L'ergonomie   active   ou   ergodynamie   a   pour   mission de   favoriser   et   maintenir,le   corps   en   mouvement   avec   de   bons   points   d'appuis   afin   de   suivre   tous   nos   gestes   pour   éviter   les   tensions   musculaires   les   points   de compressions   sur   les   disques   intervertébraux…   responsables   des   TMS   (troubles   musculo   squelettiques)   lumbagos,   hernies   discales,   et   autres   maux   récurrents chez   l'Omo   sedens.   Lors   du   choix   d'un   nouveau   siège,   d'une   nouvelle   literie,   de   chaussures   ou   tout   autres   accessoires   de   confort,   la   prise   de   décision   passe d'abord par notre corps qui d'instinct sait parfaitement ce qui lui conviendra. Il   est   donc   essentiel   de   respecter   chaque   personne   dans   son   essence   même,   de   prendre   du   recul   avec   les   «   on   dit   »   de   se   départir   de   toute   cette   tendance   à   la généralisation bien pensante qui conduit inexorablement à la standardisation, au nivellement par le bas. Loin,   très   loin   de   la   pensée   unique   l'ergodynamie   en   appelle   au   bon   sens   et   repose   tout   particulièrement   sur   l'observation   attentive   et   méthodique   de   la dynamique corporelle pour conduire ses observations et ses solutions qui sont toujours individualisées.  

Assis-debout-allongé : libérez votre dos

1 Respectez les courbures naturelles de la colonne vertébrale   Debout :   Lorsque   nous   pratiquons   la   marche,   nous   ne   nous   inquiétons   pas   de   notre dos,   par   contre   au   premier   arrêt   en   position   statique   nous   éprouvons   le   besoin de   changer   de   points   d'appuis   à   tout   instant   car   le   corps   ne   supporte   pas l'immobilité. Pour   toute   personne   qui   travaille   debout   devant   un   bureau   ou   tout   autre   plan de   travail   il   est   conseillé   de   reposer   alternativement   un   pied   sur   un   socle   de   3 à 10 cm de hauteur. Choix des chaussures au quotidien: Il   est   préférable   de   porter   des   chaussures   légères,   souples   et   confortable   avec des   talons   ne   dépassant   pas   3-4   cm.   Les   personnes   qui   portent   régulierement des   chaussures   avec   des   talons   de   plus   de   4cm   de   hauteur   se   déséquilibrent le   dos   et   le   corps,   ce   qui   provoque   plus   d'arthrose   du   rachis   des   hanches   et des genoux. Assis :   Les    courbures    naturelles    de    la    colonne    vertébrale    en    position    debout s'effacent lorsqu'on passe à la position assise. Le   basculement   du   bassin   vers   l'arrière   met   la   région   lombaire   en   position   de cyphose (dos rond) imposant ainsi des contraintes discales. La   posture   assise   entraîne   donc   une   augmentation   de   la   pression   à   l'intérieur des   disques   intervertébraux   (variable   suivant   l'angle   entre   le   tronc   et   le   fémur) et un ralentissement du fonctionnement des systèmes digestif et respiratoire. L'angle   tronc-cuisse   recommandé   est   de   100   à   120°.   Cet   angle   s'obtient   soit en   inclinant   le   dos   en   arrière(en   position   de   détente   ou   de   conduite),   soit   en inclinant   l'assise   du   siège   vers   l'avant   (pour   l'écriture   le   travail   informatique   et toute taches s'effectuant sur un plan de travail). Couché :   Le   repos   du   corps   et   la   réhydratation   des   disques   s'effectuent   le   corps   allongé et   au   repos   sur   une   literie   confortable   et   adaptée,   respectant   les   courbures naturelles   de   la   colonne   vertébrale   quelle   que   soit   la   position   du   dormeur. Toutefois   la   position   sur   le   dos   est   la   plus   régénératrice   pour   les   disques intervertébraux, si la literie est bien adaptée.   2 Libérez votre dos Un constat: - une éducation répressive prônant L'immobilité mortifie le corps. - les mauvaises positions contraignent le corps. - le vieillissement entraine raideurs et douleurs. Les solutions apportées par l'ergodynamie: le    corps    est    fait    pour    le    geste,    le    mouvement    et    l'alternance    des    points d'appuis   et   des   positions,   par   conséquent   il   est   important   de   respecter   ces besoins naturels, et de les favoriser tout au long de la vie. il convient donc de prendre en compte les points suivants : 1- Varier de positions. 2- Utiliser des points d'appuis. 3- Travailler en décharge. 4- Déverrouiller votre corps. 5-    Adopter    une    activité    physique    légère    et    régulière    à    l'approche    de    la cinquantaine.
  Varier les positions   Nous ne pouvons pas contraindre notre corps en positon statique car nos muscles ne sont pas en mesure de garder longtemps la même position. Une bonne journée de travail scolaire, de travail de bureau, ou de tout autre activité de travail assis doit donc allier de préférence la position assise et debout tout en intégrant le mouvement pour un bon équilibre en conclusion la meilleure position est toujours la suivante 2- Utiliser des points d'appuis pour éviter les effets de la pesanteur:   Le manque de points d'appuis sur de longues périodes de travail génère des tensions et des douleurs dans le corps tout comme l'immobilité provoquant: - tendinites du bras, - cervicalgies, - lombalgies... et autres troubles musculo squelettiques. 3- Travailler en décharge:   La position ventrale (soutien thoracique) est tout particulièrement recommandée pour travailler en "décharge": un siège assis ventral permet de reposer les bras sur les accoudoirs ou sur le plan de travail maintenant le buste vers le haut, l'assise devant permettre de libérer les cuisses vers le bas à 110° par rapport au buste pour éviter l'écrasement au niveau des lombaires. Position recommandée pour soulager le dos, les attitudes scoliotiques et scolioses. 4- Déverrouiller le corps pour un meilleur équilibre   A titre d'exemple il est plus facile de se lever de sa chaise en décalant une jambe vers l'avant et l'autre vers l'arrière, tout en se poussant en avant avec ses mains en appui sur des accoudoirs.   5- Adopter une activité physique légère et régulière à l'approche de la cinquantaine   A cet âge les muscles se fatiguent plus vite, d'où la difficulté à se lever après de longues heures passées dans les transports, au travail ou à table. Il est donc recommandé de faire des pauses régulières, en voiture, de se lever de sa chaise afin de se dégourdir les jambes et de se détendre le dos. Avec l'âge les muscles stabilisateurs se fatiguent plus rapidement que le reste de la musculature, ce qui explique la dufficulté à garder l'équilibre en position debout des personnes âgées. Elles ont donc besion par exemple de s'appuyer sur une canne pour rester stables.   Le corps est mouvement                                               le mouvement: une histoire d'équilibre l'équilibre: le point de départ de tout mouvement                                                      Les bons Points d'appui pour une bon équilibre sont indispensables à une bonne ergodynamie.

L’ergodynamie

background head
entête
Philosophie VEPI Menu

3 Une bonne hygiène de vie

  L'activité   physique   stimule   le   développement   cérébral,   n'hésitez   pas   à rompre   avec   une   attitude   du   corps   tenu   trop   longtemps   pour   bouger, vous   étirer,   ou   marcher.   En   effet   la   marche   replace   les   idées,   recadre, favorise la mémorisation. C'est   le   mouvement   qui   soigne   car   c'est   par   le   mouvement   que   le muscle se répare et s'entretient. Il   n'existe   pas   de   gymnastique   spécifique.   Tous   les   mouvements   de   la vie     quotidienne     sans     forcer     peuvent     être     pratiqués     et     sont bénéfiques.Aucun   sport   n'est   contre   indiqué   si   il   est   pratiqué   dans   les règles, à condition de commencer par un échauffement progressif. Toutefois    si    vous    souffrez    d'une    fragilité    lombaire    il    est    conseillé d'éviter   les   sports   nécessitant   des   mouvements   forcés   ou   présentant des   dangers   de   traumatisme   important.   (Squash,   ski   hors   piste…)Une activité   physique   légère   et   régulière   telle   que   la   marche,   le   cyclisme,   la brasse   ou   la   gymnastique   aquatique,   l'équitation,   permettent   de   faire travailler en endurance un bon nombre de muscles.     Le   moblier   doit   être   adapté   et   l'utilisateur   éduqué,   pour   obtenir   un résultat optimal.   Lors   du   choix   d'un   nouveau   siège,   d'une   nouvelle   literie,   ou   de   tout autre      mobilier,      l'ergodynamicien      prend      le      temps      d'observer méthodiquement, et attentivement: - notre dynamique corporelle. - nos points douloureux. - nos habitudes. - nos besoins.   Afin d'offir: -    Le    mobilier,    et    accessoires    de    confort    les    plus    adaptés    à    notre demande   du   moment   et   à   venir   parmi   la   sélection   des   produits   VEPI   ( ergonomiques ou ergodynamiques.) -   Le   conseil   personnalisé   pour   corriger   les   erreurs   de   postures,   et favoriser un mieux être permanent. Il   est   donc   essentiel   de   pouvoir   essayer   et   comparer   différents produits   et   solutions,   en   situation,   accompagné   d'un   conseillé averti.   En    conculsion,    seul    le    corps    pourra    valider    objectivement    sa solution bien-être.   Mobilier adapté / utilisateur éduqué = résultat optimal Le mobilier dialogue avec l'utilisateur Mobilier adapté / utilisateur non averti = résultat aléatoire l'utilisateur ne communique pas avec le mobilier Mobilier inadapté / utilisateur éduqué = résultat aléatoire Le mobilier ne communique pas avec l'utilisateur Mobilier adapté / utilisateur non averti = résultat critique Le mobilier et l'utilisateur ont rompu tout dialogue   Reconquérir    la    liberté    du    corps    pour    libérer    l'esprit    L'humanité urbanisée    a    créée    l'homo    sedans.   Assis    8    heures    par    jours    à    un bureau   en   situation   de   travail   intensif   le   travailleur   oublie   son   corps, l'esprit   est   focalisé   sur   les   tâches   à   effectuer   et   met   à   l'écart   le   corps   et ses souffrances. On   estime   que   l'on   accorde   96%   d'attention   au   travail   pour   seulement 4%   d'attention   au   corps   de   plus   la   répétition   inlassable   des   mêmes gestes   mortifie   le   corps   et   aliénie   l'esprit.   Certes   la   douleur   est   une façon   de   vivre   son   corps   (culture   judéo-chrétienne),   mais   si   nous   ne voulons   pas   assister   à   une   dégradation   constante   des   conditions   de travail   dans   une   société   où   production   et   rentabilité   priment,   il   est nécessaire   de   reconquérir   le   corps,   trop   souvent   considéré   comme «corps machine», pour améliorer son état physique et mental. Si   l'animal   vit   son   corps,   nous   humains   avons   à   le   reconquérir.Notre corps   est   intuitif,   nous   devons   apprendre   à   écouter   ce   qu'il   nous   dit. Sans   le   corps   l'esprit   ne   peut   pas   s'exprimer.   Il   doit   donc   y   avoir   une circularité   entre   le   corps   et   la   tête   afin   de   retrouver   l'harmonie   corps esprit.
                                                                  L'ergodynamie   telle   que   nous   l'entendons   est   une   démarche   globale   qui reconsidère   votre   corps   à   tout   âge   et   qui   le   place   au   centre   de   toute choses. Si   vous   souhaitez   améliorer   votre   confort   de   vie   ou   prévenir   de   manière efficace   des   problémes   physiques,   votre   environnement   matériel   est   à prendre   en   considération,   que   ce   soit   au   travail,   dans   les   transports   ou   à votre domicile. Pour   Vépi,   l'ergodynamie   est   aussi   une   aide   orthopédique   pour   mieux vivre le handicap.

De l'ergonomie passive à l'ergonomie Active:

  L'ergonomie     analyse     de     manière     essentiellement     séquentielle     le mouvement   pour   identifier   le   geste.   Les   solutions   ergonomiques   tendent donc    à    définir    une    ou    des    solutions    universelles    «    dites    idéales    » maintenant   le   corps   dans   une   attitude   plutôt   passive.   Le   corps   est   vécu par l'objet. L'ergodynamie   quand   à   elle   considère   qu'on   ne   peut   pas   se   limiter   à   de simples   postures   aussi   bonnes   soient   elles.   Il   est   impératif   de   prendre   en compte    la    dynamique    corporelle    permanente;    ainsi    le    corps    vit    avec l'objet. Chaque   corps   est   différent   et   s'exprime   à   sa   manière.   Il   n'existe   donc   pas de   position   assise,   debout,   allongée   idéale,   notre   corps   a   besoin   de s'exprimer    à    tout    instant.    La    meilleure    position    est    par    conséquent toujours   la   suivante.   L'ergonomie   active   ou   ergodynamie   a   pour   mission de   favoriser   et   maintenir,le   corps   en   mouvement   avec   de   bons   points d'appuis    afin    de    suivre    tous    nos    gestes    pour    éviter    les    tensions musculaires       les       points       de       compressions       sur       les       disques intervertébraux…       responsables       des       TMS       (troubles       musculo squelettiques)    lumbagos,    hernies    discales,    et    autres    maux    récurrents chez   l'Omo   sedens.   Lors   du   choix   d'un   nouveau   siège,   d'une   nouvelle literie,   de   chaussures   ou   tout   autres   accessoires   de   confort,   la   prise   de décision   passe   d'abord   par   notre   corps   qui   d'instinct   sait   parfaitement   ce qui lui conviendra. Il   est   donc   essentiel   de   respecter   chaque   personne   dans   son   essence même,   de   prendre   du   recul   avec   les   «   on   dit   »   de   se   départir   de   toute cette     tendance     à     la     généralisation     bien     pensante     qui     conduit inexorablement à la standardisation, au nivellement par le bas. Loin,   très   loin   de   la   pensée   unique   l'ergodynamie   en   appelle   au   bon   sens et   repose   tout   particulièrement   sur   l'observation   attentive   et   méthodique de    la    dynamique    corporelle    pour    conduire    ses    observations    et    ses solutions qui sont toujours individualisées.  

Assis-debout-allongé : libérez votre dos

1 Respectez les courbures naturelles de la colonne vertébrale   Debout :   Lorsque   nous   pratiquons   la   marche,   nous   ne   nous   inquiétons   pas   de notre    dos,    par    contre    au    premier    arrêt    en    position    statique    nous éprouvons   le   besoin   de   changer   de   points   d'appuis   à   tout   instant   car   le corps ne supporte pas l'immobilité. Pour   toute   personne   qui   travaille   debout   devant   un   bureau   ou   tout   autre plan   de   travail   il   est   conseillé   de   reposer   alternativement   un   pied   sur   un socle de 3 à 10 cm de hauteur. Choix des chaussures au quotidien: Il   est   préférable   de   porter   des   chaussures   légères,   souples   et   confortable avec   des   talons   ne   dépassant   pas   3-4   cm.   Les   personnes   qui   portent régulierement    des    chaussures    avec    des    talons    de    plus    de    4cm    de hauteur    se    déséquilibrent    le    dos    et    le    corps,    ce    qui    provoque    plus d'arthrose du rachis des hanches et des genoux. Assis :   Les   courbures   naturelles   de   la   colonne   vertébrale   en   position   debout s'effacent lorsqu'on passe à la position assise. Le    basculement    du    bassin    vers    l'arrière    met    la    région    lombaire    en position de cyphose (dos rond) imposant ainsi des contraintes discales. La   posture   assise   entraîne   donc   une   augmentation   de   la   pression   à l'intérieur   des   disques   intervertébraux   (variable   suivant   l'angle   entre   le tronc   et   le   fémur)   et   un   ralentissement   du   fonctionnement   des   systèmes digestif et respiratoire. L'angle   tronc-cuisse   recommandé   est   de   100   à   120°.   Cet   angle   s'obtient soit   en   inclinant   le   dos   en   arrière(en   position   de   détente   ou   de   conduite), soit   en   inclinant   l'assise   du   siège   vers   l'avant   (pour   l'écriture   le   travail informatique et toute taches s'effectuant sur un plan de travail). Couché :   Le   repos   du   corps   et   la   réhydratation   des   disques   s'effectuent   le   corps allongé   et   au   repos   sur   une   literie   confortable   et   adaptée,   respectant   les courbures   naturelles   de   la   colonne   vertébrale   quelle   que   soit   la   position du   dormeur.   Toutefois   la   position   sur   le   dos   est   la   plus   régénératrice   pour les disques intervertébraux, si la literie est bien adaptée.   2 Libérez votre dos Un constat: - une éducation répressive prônant L'immobilité mortifie le corps. - les mauvaises positions contraignent le corps. - le vieillissement entraine raideurs et douleurs. Les solutions apportées par l'ergodynamie: le   corps   est   fait   pour   le   geste,   le   mouvement   et   l'alternance   des   points d'appuis   et   des   positions,   par   conséquent   il   est   important   de   respecter ces besoins naturels, et de les favoriser tout au long de la vie. il convient donc de prendre en compte les points suivants : 1- Varier de positions. 2- Utiliser des points d'appuis. 3- Travailler en décharge. 4- Déverrouiller votre corps. 5-   Adopter   une   activité   physique   légère   et   régulière   à   l'approche   de   la cinquantaine.
  Varier les positions   Nous ne pouvons pas contraindre notre corps en positon statique car nos muscles ne sont pas en mesure de garder longtemps la même position. Une bonne journée de travail scolaire, de travail de bureau, ou de tout autre activité de travail assis doit donc allier de préférence la position assise et debout tout en intégrant le mouvement pour un bon équilibre en conclusion la meilleure position est toujours la suivante 2- Utiliser des points d'appuis pour éviter les effets de la pesanteur:   Le manque de points d'appuis sur de longues périodes de travail génère des tensions et des douleurs dans le corps tout comme l'immobilité provoquant: - tendinites du bras, - cervicalgies, - lombalgies... et autres troubles musculo squelettiques. 3- Travailler en décharge:   La position ventrale (soutien thoracique) est tout particulièrement recommandée pour travailler en "décharge": un siège assis ventral permet de reposer les bras sur les accoudoirs ou sur le plan de travail maintenant le buste vers le haut, l'assise devant permettre de libérer les cuisses vers le bas à 110° par rapport au buste pour éviter l'écrasement au niveau des lombaires. Position recommandée pour soulager le dos, les attitudes scoliotiques et scolioses. 4- Déverrouiller le corps pour un meilleur équilibre   A titre d'exemple il est plus facile de se lever de sa chaise en décalant une jambe vers l'avant et l'autre vers l'arrière, tout en se poussant en avant avec ses mains en appui sur des accoudoirs.   5- Adopter une activité physique légère et régulière à l'approche de la cinquantaine   A cet âge les muscles se fatiguent plus vite, d'où la difficulté à se lever après de longues heures passées dans les transports, au travail ou à table. Il est donc recommandé de faire des pauses régulières, en voiture, de se lever de sa chaise afin de se dégourdir les jambes et de se détendre le dos. Avec l'âge les muscles stabilisateurs se fatiguent plus rapidement que le reste de la musculature, ce qui explique la dufficulté à garder l'équilibre en position debout des personnes âgées. Elles ont donc besion par exemple de s'appuyer sur une canne pour rester stables.   Le corps est mouvement                                               le mouvement: une histoire d'équilibre l'équilibre: le point de départ de tout mouvement                                                      Les bons Points d'appui pour une bon équilibre sont indispensables à une bonne ergodynamie.

L’ergodynamie